Date : 11 septembre 2004

 

avant de se lancer dans la série promise de "vrais" concerts, autant se roder du côté du Bourget, à l'occasion de la classique fête de l'Humanité...

Accompagné d'un Gérald qui découvrait les joies du patinage sur boue (comme souvent, malheureusement, la météo s'est avérée plutôt humide), il a fallu finalement assez peu résister aux assauts adhériques des partisans du cru, et seules les trombes d'eau et une méchante cervoise pourtant sympathiquement nommée "rebelle" ont cru pouvoir nous faire reculer...

Au menu, dans une foule bien dense et plutôt jeune (on se fait vieux, finalement !), un tour de France (du monde ?) en réduction, avec quelques pauses nécessaires pour refaire le plein de boisson, et des concerts de diverses factures...

Après être passés rapidement devant la petite An Pierlé (une chanson fit illusion), on entama la partie musicale par un Oscar, rebaptisé Matzerath pour le besoin du bizness, qui nous proposa sa chanson agrémentée de parties plus rock, avec scie musicale et bandonéon à la clé. La jolie Anne-Cécile, de retrouvailles post-cétacés céphalopodiques, avait beau nous promettre une musique plus péchue qu'à l'ordinaire, je reste pour le moins circonspect devant ce genre, d'autant plus que la voix du chanteur ne fait rien pour apaiser l'oreille de l'auditeur pourtant habitué au pire (voir l'ami Mark e. Smith ou Diamanda Galas, par exemple)... on réessaiera, mais sans conviction !

Ensuite, après avoir aperçu un Renaud sobre dans une arrière-cour, et un Rasmus dont le métal-FM oscille entre Him et Bon Jovi, le retour à la scène Nord pour un Pambanizza Circus assez dansant, ska, gai... bref bien plus audible que dans mes souvenirs, puis des Fatals Picards qui ne le sont pas suffisamment pour eux, nous primes le chemin du retour, nous arrêtant quelques instants pour ouïr le "musette punk manouche" des Szgaboonistes qui reste toujours gentillet, et la perspective du dimanche consiste plus en un repas landais qu'en des concerts improbables (rap, hip-hop, Java, Têtes Raides... boules Quiès à prévoir !) ou comportant nombre de craintes (Bashung) : l'essentiel sera de retrouver un Tonio, et d'éventuels martiens qui se sont bien cachés aujourd'hui...